Neurall Business Intelligence | D’un monde de communications fragmentées à la collaboration
Notre coeur de métier, le Business Intelligence pour les DSI et les télécoms, le BI qui transforme des quantités de données en informations claires et exploitables.
direction, transistion, direction de transition, stat4, neurall, toip, téléphonie sur ip, ip, téléphonie, communication unifiée, centre d'appel, analyse, tableau de bord, Business Intelligence, logiciel de BI, outils de Business Intelligence, Business Intelligence mobile, reporting de Business Intelligence, analyse de la Business Intelligence, exploration des données, plate-forme de BI, données volumineuses, tableaux de bord et scorecards, intégration des données, Business Intelligence d'entreprise, visualisation de l'entreprise, reporting en libre-service, logiciel de Business Intelligence, technologie de BI, technologie de Business Intelligence, outil de BI, outil de Business Intelligence, solution de reporting d'entreprise, neurall france, neurall business intelligence, vmware, vsphere, alu, cisco, aastra, serveur d'alere, alerte par email, alerte par sms
5106
post-template-default,single,single-post,postid-5106,single-format-standard,ajax_updown_fade,page_not_loaded,
title

BLOG

 

D’un monde de communications fragmentées à la collaboration

21 Mar 2014, Posté par Thierry Gluzman dans News

maintenance_appRappelez-vous, nous étions dans le début des années 2000 … nous utilisions déjà des moyens de communications performants, mais très cloisonnés et statiques. Au travail, assis à mon bureau, je pouvais passer des appels à l’aide d’un combiné téléphonique et également y recevoir des appels. Je gérais mes emails à partir de mon ordinateur fixe. De plus, je pouvais communiquer « visuellement » avec mes clients et partenaires à l’aide d’un système de visioconférence installé dans une salle de réunion tout en étant attentif aux coûts de consommations engendrés. Enfin, lorsque je ne n’étais plus à mon poste de travail ou que je quittais l’enceinte de l’entreprise, j’étais dans l’incapacité de gérer simplement les urgences, à moins d’être équipé de technologie Hi-Tech plus que coûteuse.

Quelle belle histoire me direz-vous ? Eh bien à l’heure de la bulle Internet, voilà quels moyens mettaient à disposition la grande majorité des entreprises à leurs employés.

Depuis une quinzaine d’année, la technologie n’a cessé de progresser à un rythme effréné. Elle apporte à la fois des gains de productivité et une meilleure réactivité des employés. La percée des technologies de l’IP (Internet Protocol) dans le quotidien est d’autant plus perceptible ces cinq dernières années avec une multiplication des produits et services presque exponentielle. Pour l’entreprise, la migration des outils de communication vers ce socle commun qu’est l’IP , a permis d’apporter une grande souplesse d’inter communications et de faciliter l’interopérabilité. La transformation des systèmes téléphoniques et de visioconférence d’une technologie TDM (téléphonie traditionnelle) vers l’IP ont clairement facilité l’usage des moyens de communication à la fois audio et vidéo. Du côté des infrastructures, la croissance du débit des réseaux IT, qu’ils soient filaires ou sans fils, a offert un terrain exceptionnel aux applications métiers, facilitant leur utilisation dans ou à l’extérieur de l’entreprise. Enfin, l’adoption massive des tablettes tactiles et la puissance de calcul des Smartphones ont fini de parfaire le bureau virtuel du 21ème siècle entièrement basé sur IP.

Xavier Dalloz, en visionnaire, dès 2002 énonçait déjà les fondements de ce qui serait un jour la Collaboration au sens Entreprise du terme. Le concept du « any where, any time, any device, any content » était né.

Si à titre personnel, l’usager en tire des gains substantifs en termes de réactivité au quotidien, l’enjeu pour l’entreprise est un peu différent. L’idée n’est pas de mettre simplement à disposition de tous ses employés la technologie la plus riche en fonctionnalités, mais de leur proposer les outils adaptés à leur cœur de métier. Outre les moyens eux-mêmes, ces derniers doivent pouvoir se contrôler finement à la fois pour permettre de mesurer l’impact et ne déployer que le nécessaire.

Désolé, le formulaire de commentaire est désactivé pour le moment.

f81679093d06df1ac3a66ee48c720d89EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE